Mousse de poireaux et d’asperges

Je me suis retrouvée après un passage à mon AMAP avec deux poireaux et 4 asperges… Et aucune idée de plats concrets à faire. Du coup, j’ai improvisé et le résultat est plutôt pas mal.

INGREDIENTS : Pour 4 ramequins

  • 2 poireaux
  • 4 asperges blanches
  • Paprika
  • Entre 10 et 15 cl de crème de soja
  • Fromage à râper (gruyère, cantal ou autre selon votre préférence)
  • 2 oeufs
  • 2 cubes de légumes ou volailles (selon votre préférence)

RECETTE :

Eplucher, laver et émincer les légumes.

Plonger les légumes coupés dans une grande casserole d’eau bouillante avec les 2 cubes.

Laisser cuire 20 minutes.

Bien égoutter et mixer les légumes pour les transformer en purée.photo

Ajouter les œufs, le paprika et la crème à la préparation.

Saler et poivrer suivant votre préférence.

Mixer à nouveau le tout.

Répartir la préparation dans 4 ramequins.

Laisser reposer au frais.

Répartir le fromage râpé sur les préparations avant de mettre au four 20 min à 180°C.

Déguster avec une salade verte.

Le chocolat des Français

A l’origine du Chocolat des Français, deux amis étudiants, Matthieu et Paul qui se retrouvent autour de leur amour pour le chocolat.

Au programme, un chocolat 100% pur beurre de cacao, 100% naturel, sans huile de palme, sans conservateurs et made in France.

Ils attirent avec des emballages flashy aux illustrations originales. A tel point, qu’on fait tout pour garder le packaging intact. (J’ai déjà des idées pour lui donner une seconde vie). On trouve même le nom de l’illustrateur sur le dos des tablettes et je trouve ça super classe.

Grâce à Ma French Box, j’ai pu déguster la recette chocolat noir (72%) et noisettes (éclats caramélisés). Un délice et un véritable moment de gourmandise.

le-chocokongLe plus, c’est que l’on peut, pour une même recette, avoir le choix entre plusieurs illustrations. Il y a de quoi devenir véritablement collectionneur et accro !

Je sens d’ailleurs que je vais craquer pour leur Chocokong !

Si on peut se procurer ces petites douceurs en ligne, ils ont pas mal de points de vente en France et à l’étranger. Bref, plus d’excuse pour passer à côté du Chocolat des Français !

Le Chocolat des Français : https://www.lechocolatdesfrancais.fr/fr/

SlimProtein Bar d’Eric Favre

Eric Favre lance une nouvelle gamme de barres protéinées pour vous aider à brûler la graisse récalcitrante.

Les SlimProtéin Bar sont l’en-cas parfait pour craquer de manière intelligente et sans culpabiliser.

Elles se composent de thé vert, de fibres, de fruits et très peu de sucres. Elles portent la mention Low Carb. Sans colorant, sans OGM et sans aspartame.

Au total, seulement 113kcal par barres et deux saveurs au choix : Chocolat cookies ou Pomme façon tatin.

SAMSUNG CSCJe les ai emmenées avec moi, lors de mes deux journées intensives de formation sportive pour les déguster en guise d’en-cas pour éviter un coup de mou.

Celle à la pomme façon tatin a été ma petite récompense de fin de 1ère journée. L’en-cas qui m’a bien aidé à tenir le coup surtout que le trafic du RER B était interrompu. Niveau goût, on sent bien la pomme. La note de sucre vient du chocolat blanc, ce qui donne d’ailleurs la couleur de la barre.

Etrangement (pour la choco addict que je suis), j’ai été déçue par le goût de celle au Chocolat Cookies. Finalement, on sent bien le côté biscuit mais pour le côté chocolat on repassera et ceux même avec les pépites dans la barre. Dommage, mais l’essentiel reste dans le fait qu’elle remplit son objectif d’en-cas rassasiant après une longue séance de sport.

Malgré la pluralité de l’offre côté barres protéinées, celles-ci sortent vraiment du lot pour moi du fait de leur effet rassasiant quasi immédiat. Je n’ai pas culpabilisé en les mangeant et je ne me suis pas jetée sur des quantités astronomiques de nourriture au dîner. Je suis curieuse de voir si de nouveaux goût vont voir le jour.

Farine & O : La boulangerie des délices

C’est en regardant l’émission, La Quotidienne sur France 5, que j’ai entendu parler de la boulangerie d’Olivier Magne.

img_7546Meilleur ouvrier de France en 2015, il a ouvert sa boulangerie au niveau du métro Ledru-Rollin à Paris.

Du nom de Farine et O, la boutique est petite, mais pas de soucis, si la queue ne vous permet pas de rentrer tout de suite, vous pouvez toujours faire du lèches-vitrines.
On a envie de tout tester. Les pâtisseries aux formes carrés, les viennoiseries aux looks revisités, les pains aux farines variées…

Les gourmands vont avoir un choix cornélien à faire. Difficile de se décider face à temps de tentation.

SAMSUNG CSC

Suite au reportage de La Quotidienne (à découvrir plus bas), j’avais déjà mis une option sur un pain au chocolat, renommé le Pain d’Antoine, et la Toupie.

J’ai rajouté à ma liste d’achat un pain à la farine d’épeautre et un finger chocolat, une autre spécialité maison. Cette dernière était d’ailleurs en dégustation à la caisse et on ne s’est pas privé pour en goûter un morceau avec ma partenaire de gourmandises.

SAMSUNG CSC

J’avoue que prendre le rer et le métro pour acheter du pain peut paraître exagéré, mais au vu de la qualité et du prix totalement abordable des produits présentés, je suis prête à recommencer.

J’ai déjà listé d’autres produits à tester lors de ma prochaine visite.

Le pain à la farine d’épeautre était d’une légèreté et d’une subtilité au niveau du goût.

SAMSUNG CSC

Sans mentir, c’est de loin le meilleur que j’ai dégusté jusqu’à présent.

La Toupie avec son cœur de cassis était elle aussi un délice. Avec ce soleil, c’était comme un avant-goût de l’été.

Le Pain d’Antoine est parfaitement régressif avec cette pâte feuilletée zébrée au chocolat. Le bonheur pour tout choco addict se respectant.

Inutile de vous préciser que j’ai été conquise et que si vous passez dans le quartier de Farine & O se serait un crime que de ne pas s’y arrêter. Certes, on pourra toujours dire que c’est une entorse à votre régime, mais la qualité des produits vous ôte tout sentiment de culpabilité.

SAMSUNG CSC

Sans oublier que les deux vendeuses étaient avenantes. Un service impeccable, ce qui n’est pas rien.

Du Made In France artisanale comme je l’aime !

Farine & O
153 rue du Faubourg Saint Antoine
75011 Paris

Farine & O sur Facebook : https://www.facebook.com/FarineetO/

Le Kombucha, la nouvelle boisson bien-être

La nouvelle boisson tendance, c’est le Kombucha (prononcé Co-m-bou-tcha), qui signifie « champignon de thé ». En Chine, elle était appelée « Elixir de longue vie ».

Cette boisson pétillante rafraîchissante est réalisée à partir de la fermentation du thé (vert ou noir) et de sucre par une symbiose de levures et de bactéries… Cela vend du rêve, n’est-il pas ?

Amb Kombucha_remanie_CMJN

Le tout donne une boisson avec des bubulles au goût assez particulier mais pas désagréable, surtout qu’à présent certaines marques le propose aromatisé (aux fruits, à la menthe…).

La particularité de ce « nouveau » breuvage réside dans ses vertus : détox, booste le système immunitaire, favorise la digestion, équilibre la flore intestinale, combat le stress, améliore l’état de la peau et est énergisante. Attention, il n’y a pas d’études scientifiques qui prouvent tout cela. Certains vont même jusqu’à prétendre qu’elle pourrait guérir les cancers… Bref, elle est considérée par ses fans comme une « boisson miracle ».

J’emploie des guillemets pour nouveau, car en réalité, il a vu le jour il y a déjà des millénaires en Chine. Aujourd’hui, on la trouve dans les magasins bios. Elle est non pasteurisée, ce qui permet aux micro-organismes de rester vivants.

Au vu du sucre présent dans le Kombucha, il ne faut pas la siroter à longueur de journée. Ce n’est pas une boisson minceur. Un verre par jour ou occasionnel peut suffire, par exemple en mode récupération après une séance de sport…

A noter, qu’elle est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu’aux enfants et aux personnes ayant une immunité affaiblie.

Kombucha_33clEn dépit de ces réserves, j’ai sauté sur l’occasion de la tester quand la marque Germ’line me l’a proposé. Il vende une version nature, 100% et 100% végétale.

 

En bouche, le tout est effectivement un peu particulier. On sent assez bien le côté fermenté avec un arrière goût de thé vert. Ce n’est pas désagréable à boire et il s’avère effectivement rafraîchissant. Un verre me suffit amplement. Les boissons avec des bubulles ont cet effet de remplissage sur mon estomac. Je ne peux pas en boire trop, sinon j’ai la sensation d’être gonflée.

Concernant ses effets, il faut voir sur le long terme et en étant régulier. Je note juste celui sur la flore intestinale et la digestion qui me posait quelques problèmes suite à un excès de viande… Et petit à petit, elle m’a aidé à remettre tout cela en place.

Une découverte intéressante. Je me suis déjà procurée une version aromatisée à la framboise pour varier les plaisirs.

Germ’linehttp://www.germline.fr/

 

 

Des algues dans mon assiette

L’algue. C’est un peu le nouvel super aliment en vogue en ce moment.

Mais là où certains on l’image de l’algue pas très jojo que l’on voit négligemment échoué sur les plages françaises, en réalité il y a de multiples variétés à découvrir et surtout à déguster.

Et oui, l’algue se mange. Les consommateurs de cuisine japonaise le savent déjà depuis belle lurette.

Si vous avez encore des doutes, jetez un œil à ce bel ouvrage co-signé par Régine Quéva et la chef Catherine Le Joncour.

Les deux femmes ouvrent Algues Gourmandes par des textes recensant les différentes variétés bonnes à la consommation, mais aussi sur les multiples vertus de ces dernières. Et oui, manger de l’algue est bon pour la santé !

Personnellement, depuis que je consomme régulièrement de la Spiruline, j’en suis convaincue aussi. Et cette ouvrage va me permettre de varier les plaisirs.

1507-1Ces Algues Gourmandes n’auront plus de secrets pour vous. Vous serez capable de les reconnaître, savoir où les acheter ou cueillir, comment les conserver, mais surtout apprendre à les cuisiner.

Le gros de cet ouvrage réside dans toutes les idées de plats savoureux et originaux qu’il propose. Il y en a pour tous les goûts, et toujours sous le signe du « manger sain », avec du vegan, du végétarien, du sans gluten…

Un beau livre qui se savoure aussi avec les yeux grâce aux très belles photos culinaires qui l’agrémente.

Que ce soit pour faire un cadeau ou pour agrémenter votre propre bibliothèque culinaire, n’hésitez pas à vous le procurez.

Algues Gourmandes, les vertus de la mer sont dans l’assiette
de Régine Quéva et Catherine Le Joncour
Ed. Flammarion
Déjà en librairie
160 pages / 19€90

A la découverte du baeckeoffe du Bec Rouge

Pour l’anniversaire d’une amie, le défi était de trouver un restaurant qui lui rappellerait ses doubles origines. D’un côté le nord et de l’autre le sud de la France. Oui, elle a un côté ambivalent et extrême…

C’est la spécialiste des restaurants en tout genre qui a déniché l’adresse du Bec Rouge : « Un bistrot de cuisine alsacienne aux accents de provence ».

Autant vous dire que c’était bingo d’office. Bon par contre, pas sûre que nos estomacs nous remercie après un passage là-bas…

Ce qui nous a conquis c’est aussi ce détail :

Tous les lundis le baeckeoffe (élu meilleur plat mijoté par le Figaroscope 26 février 2014)

Nous y sommes allés un vendredi, mais avec un petit mail en début de semaine pour réserver, nous avons demandé si exceptionnellement il était possible de commander cette photo 1spécialité. Vu que l’invité d’honneur nous en a parlé tout l’hiver, il était impossible de manger autre chose !

L’ambiance est typique d’un bistrot. Le bruit des conversations retentit dans la salle, les serveurs n’ont pas leur langue dans leur poche et sont fort sympathiques (et pas désagréable à regarder… oui, ce n’est pas négligeable). On notera le bon goût de l’équipe en zappant le match de foot de l’OM pour favoriser le Tournoi des 6 nations avec le match Irlande / Pays de Galles.

En fait, l’essentiel (est censé) se déroule dans l’assiette.

On s’est partagé à 4 une tarte flambée au Munster en guise d’apéro/entrée… Et puis est venue l’heure de découvrir le fameux baeckeoffe.

Passé le premier choc en voyant les deux énormes plats prendre place sur la table. (Un seul aurait suffit…), on découvre ce met plus fin et léger qu’on n’aurait pu l’imaginer.

La viande (mélange de boeuf et porc) est cuite à l’étouffée avec des oignons, de l’ail, des carottes, des poireaux, le tout recouvert de fine tranches de pomme de terre. Il y a beaucoup de jus de cuisson. La viande et les légumes rendent beaucoup d’eau et le tout cuit dedans. Ce qui donne un aspect assez particulier à la viande en bouche.

photo 3Pas de sensation d’être gavée au bout de trois bouchées et ça c’est le top. Par contre, il faut bien reconnaître que pour un plat censé être primé, je l’ai trouvé bien fade. Normalement, la viande est cuite dans du riesling et là en dehors du goût de bouillon de légumes, j’ai pas senti grand chose. Même au niveau épices (sel, poivre), on repassera. Si l’aspect fait rêver, j’ai été déçu par le goût. Soit je suis devenue exigeante parce que je mange de moins en moins de viande et uniquement issue de l’agriculture biologique. Soit le baeckeoffe n’est pas fait pour mes papilles de non initiée. Soit….

On a tout de même poursuivi avec un dessert chacun. Pomme en l’air pour moi (pomme pôelée avec une boule de glace caramel beurre salé), streussel à la crème de châtaigne pour les deux autres dames et monsieur a pris deux boules de glaces pour faire glisser le reste du repas. Mon dessert était léger et frais, un bonheur. J’ai pu goûter au streussel qui était aussi très bon, mais la crème de châtaigne rendait le tout trop sucré pour moi.

Bilan : Une adresse sympathique dans un quartier où le choix des restaurants est impressionnant (Bienvenue à Montparnasse).

Pour ma part, le lendemain a été un peu plus difficile. Mon organisme n’est vraiment plus habitué à ingérer autant de viande ou de sucre… Il faut dire qu’avec le baeckeoffe, j’ai mangé ma dose de viande pour un trimestre au moins.  Mon estomac ne gère plus très bien certains excès. Une autre amie présente au restaurant a été malade, du coup, quelques doutes se sont immiscés en nous…

Le Bec Rougehttp://www.lebecrouge-restaurant.fr/