Une petit coup de « bars » ?

J’ai tendance à être une personne plutôt cartésienne. Je crois ce que je vois ou ce que je vis. Je fais partie de cette catégorie de gens qui sont sceptiques dès que l’on sort des sentiers battus.

La première fois que feu mon médecin traitant m’avait proposé une séance d’acupuncture, pour m’aider à gérer mon burn out, j’ai eu du mal à me laisser convaincre. Et pourtant, sauter le pas a été une très bonne chose.

Ma réaction a été encore plus « froide », quand une amie s’est mise à me parler des Access Bars. Cette forme de thérapie alternative basée sur les flux d’énergies corporelles. Trop « new age à mon goût.

Lors d’un séjour en Bretagne, elle m’en a parlé plus en détails. Expliquant tous les bénéfices que ses séances lui avaient procuré, elle était même venue à se former elle-même. Après 3 jours de plaidoirie intense, je me suis laissée convaincre. J’allais tester son « truc de hippie ». Sans grande conviction et persuadée qu’en dehors de dormir pendant une heure sur son canapé, il ne se passerait rien.

Une part de moi avait d’ailleurs très envie de lui faire constater que ce genre de thérapie ne pouvait fonctionner que sur des personnes ouvertes à ce type de « délire ». Autant vous dire que je n’ai pas été déçue du voyage…

Allongée confortablement sur son canapé, mon amie assise au niveau de ma tête, elle a entamé le rituel pour débloquer les énergies. Immédiatement, j’ai ressenti comme des picotements allant de mes pieds à mon crâne en mode va et vient. J’essayais, bien entendu, de mettre cela sur le compte de fausse sensation. Sur le fait, qu’une part de moi n’avait pas envie d’avoir payé cette séance pour piquer du nez… Sentant ma résistance, enfin le fait que ça turbinait sévère du côté de mon cerveau, elle m’a demandé de me laisser faire… Pas évident, surtout pour moi qui suis plutôt du genre « control freak ». Après une profonde inspiration, je me suis positionnée dans le même état d’esprit que pour une séance de méditation. Laissant le vide se faire dans mon esprit et devenant plus attentive aux réactions de mon corps. Ces dernières ont été (et sont toujours au fil des séances) hallucinantes… Même mon amie est impressionnée par la réactivité dont je fais preuve.

Si une caméra était présente pour capter ma séance, le spectateur pourrait croire :

  • Que je fais une crise de spasmophilie
  • Que je suis atteinte de la maladie de Parkinson
  • Que je subis un exorcisme

Je suis consciente de tout ce qu’il se passe, mais je suis dans un état tel que mon corps et mon cerveau ne sont plus réellement connectés. J’ai beau donner l’ordre à mon bras de se calmer, celui-ci continue à se secouer dans tous les sens. Suivant les zones qu’elle stimule du bout de ses doigts, mes réactions varient et sont toutes remplies d’une signification qui m’échappe (et ce n’est pas ce qui compte pour le coup) :

  • Le côté gauche de mon corps part dans tous les sens
  • Ma respiration s’emballe ou devient difficile
  • Fou rire ou larmes se manifestent spontanément et de manière incontrôlable
  • Mes articulations se disloquent pour se remettre ensuite en place

Parfois, des images ou des mots apparaissent dans mon esprit. Sensation de me vider, de me décharger d’une trop plein qui n’a plus sa place en moi, alors que la vie se poursuit autour de moi et que j’entends les passants dehors, les oiseaux chanter ou le vent dans les branches des arbres…

Pour la première fois, à la fin de ma 4ème séance, après avoir passé une heure en mode « parkinson », tout s’est arrêtée brusquement. J’ai ouvert la bouche pour expirer et j’ai eu la sensation qu’un poids énorme s’échappait avec mon souffle. Je ne sais pas de quoi il s’agissait, parce que des poids morts j’en trimbale un paquet depuis mon enfance…

Toute la beauté des Access Bars réside dans ce détail. Contrairement à une séance chez le psy, pas besoin de ressasser et revivre pendant des heures (voir des années) des moments douloureux de votre vie. Ici, nos valises prennent d’elles-mêmes la poudre d’escampette. Notre énergie se régénère. Sans douleur, sans parole, sans nous perturber. A l’image d’un disque dur que l’on reboote ou d’une corbeille trop pleine que l’on vide et dont on a oublié le contenu.

Je sais que cela peut paraître mystique. Très honnêtement, j’étais la première à le penser et sans l’avoir testé moi-même, c’est probablement ce que je concluerais en lisant les lignes qui précèdent.

Le meilleur moyen de comprendre, ce que j’essaye d’expliquer ici, c’est de l’expérimenter vous-même. De sceptique, je suis devenue une convertie.

En 4 séances, les changements sont percevables dans mon quotidien, dans des petits riens, dans ma manière de gérer les événements, d’aborder la vie… Je me sens plus sereine. J’ai encore pas mal de bagages qui m’encombrent, mais leur nombre à tout de même bien diminué et leur impact sur mon quotidien n’est plus le même. De négatif et immobilisant, j’arrive à présent à m’en servir comme une force, à les détourner pour tenter d’en faire des atouts, voir les mettre de côté.

Merci à Sylvie de m’accompagner dans ce long processus.

Si vous souhaitez tester et que vous habitez la banlieue parisienne ou Paris, je vous conseille de la contacter en cliquant ici.

Le seul risque que vous prenez est de vous ouvrir à quelque chose de nouveau.

Pour infos, compter entre 40 et 100€ pour une séance d’Access Bars de 45 minutes à 1h.

Publicités

3 réflexions sur “Une petit coup de « bars » ?

  1. Les petits carnets de Pauline dit :

    C’est à la fois très inquiétant et très attirant ce que tu racontes là…
    A la base, je ne crois pas trop non plus à ces « trucs » mais j’ai déjà fait des séances d’acupuncture et de magnétisme auxquelles j’ai été hyper réceptive … et je me suis vite rendu compte à quel point cela faisait vraiment du bien… Du coup ton article donne envie d’aller voir un peu plus loin… Cependant, les tremblements que tu évoques font quand même un peu peur ! Tu dis qu’une séance coûte entre 40 et 100 euros, qu’est ce qui change entre les deux tarifs ?

    • emidreamsup dit :

      Les tremblements sont impressionnants quand tu les vis, mais chacun réagit différemment. Je connais des personnes qui s’endorment pendant une séance, d’autres qui pleurent, d’autres qui ont des fou rires, et enfin ceux qui ne ressentent rien… C’est vraiment une expérience unique et propre à chacun. La différence de prix dépend du praticien. Quelqu’un qui ne fait que des bars sera moins cher, qu’un psy qui propose une thérapie avec les bars par exemple. Après si cela t’intéresse et que tu habites la banlieue parisienne ou Paris, je peux te donner le contact de la personne qui me fait mes séances. Elle t’en parlera plus en détails.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s