First kiss…

Il y a des instants magiques dans les relations et le premier baiser est indéniablement l’un d’entre eux.

L’excitation, l’appréhension, l’attente, l’inquiétude, l’envie, la peur, le désir… Autant de sentiments qui se bousculent au moment où pour la première fois nos lèvres rencontrent les siennes. Dans cet échange plein de promesses et pourtant si silencieux.

Pourtant, ce n’est pas là que tout commence. Le tourbillon ne fait qu’accélérer à partir de ce moment, mais ce-dernier a pris naissance plus tôt.

Au premier échange de regard, au premier effleurement, au premier rire partagé… Tout a débuté quand, face à lui, pour la première fois, les papillons dans le ventre n’étaient pas qu’une simple image que les films ou les romans nous avaient collé dans la tête. Quand il a déclenché en vous cette vague de chaleur que vous n’aviez pas vu venir.

Le premier baiser n’est que l’aboutissement de ces premiers préliminaires. Ce n’est que la conclusion de cette première danse partagée. Charnière entre deux passages clefs de votre relation.

Terminés l’incertitude, le doute sur le fait de savoir si l’attirance est réciproque. Maintenant, votre histoire est officielle, même si elle a pu déjà faire son petit bout de chemin à force de se tourner autour.

Ce premier baiser, on le garde en nous, comme un cadeau précieux, comme un secret que l’on a envie de préserver à jamais.

Il restera avec nous bien après que tout soit terminé. Et quand la tristesse, la colère ou le temps aura fait son chemin, on se le remémorera avec un sourire se dessinant sur les lèvres et la vague sensation de quelques papillons perdus de-ci de-là dans un coin de notre estomac.

Dans certains cas, ce premier baiser aussi magique que l’on aurait aimé qu’il soit s’avère fade, décevant, sans avenir.

Dans d’autres, c’est les prémices d’une grande aventure. De la première montée d’un grand huit qui nous entraîne dans un tour sans fin.

Chacun à un goût différent.

Celui de l’adolescence quand pour la toute toute première fois, on se prête au jeu des histoires de coeur.

Celui de la délivrance quand après des mois d’attente, il se lance enfin à la fin d’une énième sortie entre copains, tandis que le générique défile sur l’écran.

Celui de l’amertume quand on sait qu’il n’arrive finalement pas au bon moment et que tout va changer mais pas pour le meilleur.

Celui de l’interdit. Probablement le plus savoureux de tous. Quand il prononce ces mots aussi simple que libérateur, « j’ai envie de t’embrasser » et que le résultat est au-delà de tout ce que vous aviez pu imaginer.

Et puis la suite… la suite si intrigante. Les autres baisers toujours si savoureux…

S’embrasser avec toujours autant d’envie, de désir et de tendresse…

Puis quand viendra le jour, où les baisers n’ont plus la même saveur…

Mais ce jour, il est inutile de le redouter. Il viendra peut-être… Peut-être pas. Et le moment de découvrir la saveur d’un nouveau premier baiser se profilera …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s