A sa recherche…

Elle avait passé des années dans la peau d’une autre. Des années à se chercher sans jamais se trouver. En quête d’elle-même sans le savoir, car trop préoccupée à vivre dans le regard des autres plutôt que dans le sien.

Il lui arrivait de se regarder dans le miroir et de se demander si ce reflet était bien le sien. Les traits lui étaient si familiers et si étrangers à la fois.

Elle ne se souvenait plus à quel moment elle avait renoncé. Où elle avait abdiqué et décidé que de rentrer dans les cases, qu’on lui destinait, était devenu la solution de facilité.

Pourtant, elle n’y parvenait pas. A chaque fois, une petite voix, au fond d’elle, criait « au secours », l’empêchait de sombrer dans une vie qui n’était pas la sienne. Dans le corps d’une personne qui lui était étrangère.

Alors, elle connaissait un sursaut. Elle reprenait le contrôle. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Toujours portée par sa peur de ne pas être aimée, elle replongeait dès qu’une autre personne lui ouvrait les bras. Pour se perdre à nouveau et se fondre en elle. Pour devenir le reflet de celle-ci, plutôt que d’elle-même.

Un mal-être et une insatisfaction grandissante. Au point que la lutte devenait de plus en plus intense et qu’elle était à nouveau sur le point de craquer.

Cette fois, elle ne se laissa pas faire. L’échec, le silence, l’abandon n’étaient plus des options. Il était temps pour elle de renaître, d’éclore, de s’épanouir.

Aussi patiente qu’un futur papillon encore prisonnier de sa chrysalide, elle se laissait le temps. Elle faisait enfin connaissance avec elle-même. Elle s’apprivoisait, s’affirmait. Elle prenait enfin son indépendance. Elle se débarrassait des freins, des liens qui n’étaient là que pour durer un temps et l’empêcher d’avancer réellement. Elle en construisait de plus résistants, plus intenses. Ne gardant auprès d’elle que ceux l’encourageant sur ce chemin. Ceux ne la jugeant pas. Ceux qui tendaient leurs mains quoi qu’il arrive.

Cette route, elle devait commencer par la parcourir seule pour ne pas prendre le risque de se perdre à nouveau, elle savait qu’ils étaient là. Jamais très loin. Près à répondre présent. Toujours bienveillant et juste.

Pas après pas, elle traçait sa nouvelle route.

Pour la première fois, elle était confiante. Pour la première fois, elle se sentait aimé. Pour la première fois, elle savait qu’elle y arriverait.

Elle apprivoisait enfin celle qu’elle avait toujours voulu rencontrer. Elle était enfin libre d’être celle qu’elle rêvait.

Rentrer dans les cases que les autres voulaient lui imposer n’avait plus d’importance. A présent seul ses cases à elle comptait et elles s’avéraient beaucoup plus larges, souples et agréables que toutes celles dans lesquelles elle avait tenté de pénétrer jusqu’à ce jour…

a21cfde5aa833048e334e02a98a47dd1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s