Digital détox en cours…

Cela fait près de deux ans que j’essaye, petit à petit, à me déconnecter d’un environnement « tout numérique » qui marque mon quotidien.

Décrochage faisant partie intégrante de mon changement de style de vie.

Alors qu’avant je pouvais regarder et suivre avec attention jusqu’à 20 séries différentes par semaine, à présent, c’est tout juste si je regarde 5 à 6 épisodes sur la même période.

Avant je téléchargeais à tout va. Mon PC carburait. Aujourd’hui, j’attends la diffusion sur une chaîne de la TNT sans me faire spoiler, puisque je ne passe plus mon temps sur le net à chercher des infos sur lesdites séries. Je passe donc nettement moins de temps devant mon écran de télé. Arte, France 5, voir France 2 sont devenues mes chaînes préférées quand je décide d’allumer mon téléviseur.

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai décidé (en suivant l’exemple de l’une de mes soeurs) de débrancher mon téléphone fixe. Les personnes de mon entourage m’appellent sur mon portable. Les rares fois où le fixe sonne, c’est un démarcheur à l’autre bout du fil et je déteste ce genre d’appels. Donc, au lieu de l’entendre sonner dans le vide et de gaspiller de l’électricité pour l’alimenter, le plus simple était de le couper.

too-many-tabs-digital-detox

Si je suis plutôt bien présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram), j’ai cessé de laisser mon ordi allumer en non stop du matin au soir.

Je le lance uniquement quand je sais que je vais vraiment l’utiliser. Idem pour ma tablette. J’ai même transféré ma playlist sur une clef USB que j’ai connecté à ma chaine hifi. A présent, la musique tourne en boucle chez moi sans qu’un écran ne soit allumé pour autant.

Même ma manière de préparer mes papiers pour le blog a évolué. Je n’écris pas par obligation, avec cette, soi-disant, épée de Damoclès au-dessus de ma tête, me disant que si je ne poste pas chaque jour, je n’aurai aucun lecteur.

A vrai dire, je ne cours plus après l’audience. C’est aussi pour cela que j’ai changé de blog et que je suis repartie de zéro. J’écris quand l’envie m’en prend et sur les sujets de mon choix. Au lieu de passer des heures devant mon écran à essayer de noircir une page vide, je le laisse éteint et je prends la plume quand cela me démange trop et que les mots/idées sortent de mon esprit malgré moi.

J’ai la sensation d’avoir plus de temps pour faire tout un tas d’autres choses. Je redécouvre des choses simples et je me paye beaucoup moins de migraine ophtalmique. Je dépense aussi moins d’argent de manière compulsive en surfant sur les sites sans but.

Et comme pour m’encourager dans cette voie, mon PC a rendu l’âme brusquement. Vu que mes finances ne me permettent pas de m’en acheter un neuf, je fais sans. Il y a encore 5 ans j’aurai déprimé sévèrement et je me serai endetté pour ne pas passer plus de 48h sans ordi… Cette fille là me manque de moins en moins…

Cette digital détox s’est avérée beaucoup moins difficile que prévue. J’avance à petits pas. Sortir sans mon téléphone est la seule chose avec laquelle j’ai un peu de mal vu qu’il me sert de tracker d’activités physiques. Reste à espérer que le Père Noël m’apportera peut-être une montre de suivi sportif avec GPS…

Le silence de mon appartement ne m’oppresse plus. Au contraire, je le savoure, jusqu’à ce que mes voisins viennent le briser. Chose amplement moins agréable que le chant des oiseaux du parc sur lequel mes fenêtres donnent… Mais bon, on ne peut pas tout avoir…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s