Je ne suis pas maman…

Mais je suis tata et c’est encore mieux !

Non, je ne dis pas ça pour me consoler de ne pas avoir d’enfant.

Et non, je ne considère pas que les femmes ayant pour objectif de devenir mère passe à côté de leur vie.

Je pense au contraire qu’il faut arrêter avec les préjugés et les jugements concernant le désir de maternité ou non des femmes.

Beaucoup de gens ont beau se dire plus ouvert à ce sujet, il n’empêche que dans 95% des cas quand je fais une rencontre et que l’on me demande mon âge, la question suivante est « Tu as des enfants ? ». Lorsque je dis non, j’ai le droit soit au regard compatissant, soit à la réflexion concernant l’horloge biologique qui tourne et le fait qu’il ne faut plus trop traîner.

giphy

Jusqu’à présent, je laissais les gens parler. Plus maintenant. Car je n’ai plus honte de dire haut et fort qu’avoir un enfant n’est pas mon but ultime dans la vie. Je n’ai pas besoin d’être mère pour être une femme heureuse et épanouie.

Cela ne m’empêche pas d’avoir un profond respect pour les femmes qui fonctionnent à l’opposé de moi. Qui ne vivent qu’à travers leur rôle de mère et se considèrent complètes que depuis qu’elles ont donnée la vie.

Pour ma part, je fais mon chemin. Je vais avoir 35 ans, je n’ai pas d’enfant, mais j’ai 2 nièces à qui je donne tout l’amour que j’aurais pu donner à mon propre enfant. Je n’ai pas de manque à ce niveau.

Vous allez peut-être trouvé cela égoïste, mais je suis heureuse d’avoir 35 ans et de ne pas avoir à gérer tout les aléas de la vie de parents. De me sentir libre de faire ce que je veux quand je veux. J’ai déjà bien du mal à parvenir à mes propres besoins, alors imaginer avoir quelqu’un d’autre sous ma responsabilité… Pas sûre que ce soit la meilleure des idées.

Le fait de ne pas avoir envie d’enfant ne joue pas avec mon statut de « célibataire ». Ce n’est pas parce que j’attends de trouver le « bon » (je trouve cela tellement réducteur) que je ne connais pas ce manque d’enfant.

Au contraire, ne pas être obsédée par le fait de me reproduire m’offre plus de souplesse dans ma vie amoureuse. Cela ôte aussi beaucoup de pression et de problématique à ma relation actuelle.

Au point même, que lorsqu’un autre homme tente de rentrer dans ma vie en m’étant en avant son envie de fonder rapidement une famille, cela a plutôt tendance à me faire fuir.

J’imagine déjà les visages dépités de mes proches en apprenant cela. Ils seraient fou à l’idée de savoir que je préfère vivre une pseudo relation libre plutôt que de m’engager réellement avec un autre homme qui rentrerait plus dans leurs cases.

Mais entre nous, je m’en cogne. C’est ma vie. Et ma vie, je l’aime comme elle est. Sans enfant et sans pression.

Le concept de vivre juste pour se reproduire c’est passer à côté des 3/4 de ce que la vie nous réserve vraiment pour moi. Et j’ai choisi de ne pas laisser filer ces 3/4. Tant pis si cela ne plaît pas à tout le monde.

8a2ed5dce12b9eb0eaf16da1b2f7269b

Publicités

Une réflexion sur “Je ne suis pas maman…

  1. Nem dit :

    De toute façon on est beaucoup trop nombreux et on aura pas de retraite donc autant ne pas se reproduire et adopter des tortues ! hahahaha : j’adore le chat allergique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s