Le Défilé des vanités : les coulisses de la mode

9782757849422

Présenté comme le pendant français du Diable s’habille en Prada, Le Défilé des Vanités de Cécile Sepulchre est, au final, une agréable surprise.

Avec une plume cynique, elle peint un tableau sombre des coulisses de la presse mode parisienne. Il faut dire qu’elle tient ses infos de première main, puisqu’elle part de sa propre expérience pour rédiger cette « fiction ». Oui, il y a du vécu dans ce roman et pour ceux qui connaissent un peu le milieu, ils ne seront pas étonnés d’y voir dépeinte certains comportements ou pratiques.

Cécile Sepulchre nous donne à voir le reflet d’un monde bourré de vanités, où le paraître transcende le reste. Contrairement au Diable s’habille en Prada qui se focalisait essentiellement sur un personnage, ici nous avons une galerie de portraits (de la stagiaire ambitieuse à la rédactrice en chef névrosée et égocentrique, en passant par l’attachée de presse ou le directeur artistique) qui permet aux lecteurs de se faire une photo plus complète du milieu dans lequel le récit prend place.

Le style est simple et efficace et permet une lecture tout en fluidité. Le seul petit hic, c’est que la présence des nombreux personnages nous empêche quelque peu de s’attacher à l’un ou l’autre. On bascule trop rapidement de l’un à l’autre. On a un effet zapping qui, au final, pourrait faire écho aux effets de mode. A peine le temps de s’adapter à l’un, de pouvoir enfin s’offrir le dernier hit-jean qu’il est déjà démodé et qu’on est passé à autre chose…

La galerie de clichés concernant les comportements et attitudes est assez conséquente, mais là encore, elle se rapproche tellement de la vérité que l’on peut difficilement lui reprocher ce point.

Ce défilé des vanités s’avère être idéal pour une lecture de vacances.

Le Défilé des vanités de Cécile Sepulchre
Ed. Points / Déjà disponible en librairies

Publicités

2 réflexions sur “Le Défilé des vanités : les coulisses de la mode

  1. alapage dit :

    Merci pour le conseil. J’ai beaucoup aimé ce Défilé des vanités, qui fait vivre les délires de la mode, de l’intérieur. Tellement incroyable et pourtant on y croit, et on n’arrive plus à lâcher ce roman jusqu’à regretter d’arriver à la dernière page !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s