Les Petits riens de Lewis Trondheim

CVT_Les-Petits-Riens-de-Lewis-Trondheim-tome-6--Deux-_2236DES PETITS RIENS

Sixième tome des Petits riens de Lewis TrondheimDeux ou Trois mois d’éternité, continue sur sa lignée autobiographique. L’auteur se balade sur un pont de Brooklyn bâché de plastique pour cause de travaux. Il constate qu’un énergumène y a écrit son nom et l’année tout ça pour un moment d’éternité plus ou moins long suivant la pluie.

9782756040417_pg

Trondheim met ainsi son quotidien en perspective en partant à chaque fois d’un fait anodin dont il est le témoin ou l’instigateur. Il créé ainsi des planches aux allures philosophiques et jamais dénuées de cynisme. Il fait surtout preuve d’un grand sens de l’observation en ne laissant rien passer. La vie de famille, professionnelle, la nostalgie, les vacances, tout y prend vie d’une manière inédite et pleine d’autodérision.

PETITS RIENS 06_INTcs4.indd

Il rend tout ces petits riens extrêmement intéressants ce qui n’est pas une mince affaire. A travers ses expériences qui lui sont pourtant propres, l’auteur, au final, parvient à  parler de tout le monde.

 

Les Petits riens de Lewis Trondheim – Tome 6 – Deux ou trois mois d’éternité de Lewis Trondheim
Ed. Delcourt / Collection Shampoing / Déjà disponible en librairies

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s