Astier et Rollin posent les bases de la pensée moderne

 

La génération des enfants de la fin du XXe siècle est née avec la crise économique, le chômage de masse, la peur du SIDA et du terrorisme. Finie l’insouciance, et avec elle, voilà la crainte pour tous les parents de voir, pour la première fois dans l’Histoire, leurs enfants vivre moins bien qu’eux ! En regard de cette vision générationnelle, les deux comédiens et humoristes François Rollin et Alexandre Astier s’interrogent sur les notions de valeurs, de famille, de responsabilité, de morale au travers du thème unique de la transmission: que peut-on transmettre, qu’est-ce qui est transmissible? L’idée de transmission est-elle en elle-même conservatrice? Transmet-on des choses sans le savoir? Peut-on transmettre ce que l’on crée? Ces deux observateurs contemporains, pères de familles nombreuses, qu’une vingtaine d’années sépare, répondent à ces questions sans fard avec un humour qui leur est propre. En somme, ils posent les bases de la pensée moderne. En toute humilité.

Grande fan de Kaamelott, de l’humour et du verbe de François Rollin et Alexandre Astier, c’est avec bonheur que je me suis plongée dans cet entretien entre les deux hommes. Les considérant comme des esprits d’une grande intelligence et brillant, j’étais curieuse de savoir ce qu’ils avaient à dire sur la question de la transmission entre générations.

Si les premiers chapitres sur l’éducation, le savoir et la morale m’ont beaucoup plu, petit à petit, on a la sensation de tourner en rond. L’échange entre les deux hommes bien que vifs et fort intéressant, tourne souvent autour des mêmes interrogations : « Est-ce que je transmet ce qu’il faut à mes enfants ? Est-ce que je m’y prend correctement ? Mes enfants seront-ils des gens biens ? »

Au final, cet échange se transforme en essai philosophique et nous entraîne à avoir notre propre réflexion sur le sujet. Si je ne suis pas encore mère, je me suis plutôt demandée ce que mes parents ou la société en général (via l’école ou le travail) m’avaient transmis depuis ma naissance. Je dois bien reconnaître que le tout est effectivement plus compliqué qu’il n’y paraît…

En ce qui concerne les idées des deux hommes/acteurs, elles sont parfois très intéressantes, parfois un peu moins, mais le plus plaisant est de voir la manière dont leur réflexion se construit au fil de la conversation.

A aucun moment, ils ne prétendent détenir la clef concernant le meilleur moyen de transmettre certaines valeurs aux jeunes générations. Ils reconnaissent même leur insuffisance, leurs failles.

On est face à deux personnes intelligentes, maîtrisant la langue française et l’humour. Le tout rendant cet essai agréable à lire.

Les fans d’Astier et de Rollin pourront même apprendre certaines choses sur le passé de ces deux personnages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s