Doris Darling au Théâtre du Petit Saint Martin

 

Egorgeuse de réputations, serial killeuse de carrières, Doris Wallis promène sa plume assassine dans la presse people anglaise, drapée dans un esprit de répartie qui fait les personnages de théâtre inoubliables, et régnant sans ambage sur une cour de quatre personnages aussi serviles que drôles. Comédie à suspense, anglaise, contemporaine, déjantée et redoutablement bien construite, Doris Darling est une farce sur les ravages comiques de la vanité humaine. L’écriture de Ben Elton, jubilatoire, libérée, surprend le spectateur sans relâche jusqu’à la dernière image. On devine quelques beaux fantômes, Oscar Wilde, les Monty Python, Ab-Fab, Bette Davis… The show must go on. Mais que ne ferait-on pas pour son petit quart d’heure de célébrité?

Ecrit par Ben Elton, Doris Darling est une pièce décalé et terriblement drôle.

Marianne Sergent y incarne la redoutable Doris Wallis, journaliste people, prenant autant de plaisir à détruire la carrière des acteurs croisant sa plume qu’en sniffant un rail de coke. Sa folie n’a d’égale que sa grande gueule et son exubérance. A ses côtés, Amélie Etasse, Thierry Lopez, Eric Prat et François Siener incarnent des personnages hauts en couleurs et tout aussi surprenants.

Durant 1h45, c’est un florilège de bons mots, de répliques cinglantes, d’humour débridé. Dès le début, Miss Wallis donne le ton en ne s’étonnant guère que son imprimante soit encore en panne vu que celle-ci est made in China : « A force de faire travailler des enfants dans leurs usines, il ne faut pas s’étonner de retrouver des morceaux de doigts de trois ans dans leurs machines… ».

C’est osé, c’est fou, c’est surprenant à l’image de ces changements d’acte complètement farfelu. Le tout mis en avant par un décor sobre, mais une mise en scène déjanté à coup de « Because We Can Can Can » et de jeux de lumières psychédéliques.

Véritable farce à l’humour so British, Doris Darling ose critiquer la presse people et offre enfin une vengeance à celle qu’elle aime tant maltraiter !

Doris Darling est une véritable bonne surprise et un délice de chaque instant !

Foncez-y !!!

Jusqu’au 31 octobre 2012
Théâtre du Petit Saint Martin
Réservez votre place ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s