Paris et moi, c’est plus vraiment ça…

Et voilà, je crois que je suis en train d’atteindre le stade de non retour.

Depuis plusieurs mois déjà, en parlant avec amies/collègues/famille, j’ai pris peu à peu conscience que la vie parisienne (enfin de banlieusarde) n’est plus à mon goût. Chose un peu hallucinante quand on me rappelle à quel point j’encensais la capitale il y a encore moins d’un an.

Et pourtant aujourd’hui, si on me proposait un poste en Province, dans un petit patelin, je pense que j’y réfléchirai très sérieusement. Les seules choses me retenant ici sont ma famille (surtout depuis que mes nièces et neveu sont nés), mes amis et le fait que je galère toujours pour avoir une date pour passer mon permis et que je ne me vois pas payer à nouveau des frais de transfert…

En dehors de cela, l’envie de partir le plus « loin possible » de la capitale prend de plus en plus corps, au point d’être un brin obsessionnelle.

Je n’en peux plus de ce stress permanent provoqué par les transports en communs, les gens qui ne savent plus sourient et être aimables, le rush permanent dans lequel la vie citadine nous pousse à avancer. J’ai envie de profiter, de prendre mon temps, de flâner, de sourire à un inconnu et de parler avec lui de tout et de rien sans passer pour une folle ou une dragueuse en puissance.

Le soleil est enfin de retour et ne fait que renforcer ce besoin de départ. Cette envie d’avoir un jardin pour profiter de ses rayons et non un parc où les gens ne respectent rien ni personne.

Un espace bien à moi dans lequel amis et famille seront toujours les bienvenus et où nous pourront partager des moments uniques et créer de beaux souvenirs.

J’ai la sensation d’étouffer. Sensation encore plus présente quand je mets le nez dehors et que pour m’accueillir ce ne sont que cris, bruits de travaux, odeurs de gaz d’échappement qui me tendent leur bras.

Je me laisse encore quelques mois. J’accorde à Paris et sa banlieue une dernière chance et je m’offre surtout le temps de prospecter, de peser le pour et le contre correctement et de boucler ce fucking permis de conduire.

Publicités

2 réflexions sur “Paris et moi, c’est plus vraiment ça…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s