Sugarplum ou comment j’ai découvert le peanut butter

Nouvelle virée gourmande avec Zazou. Cette fois nous avons jeté notre dévolue sur un petit cake shop entièrement dédié au sucré et idéalement situé dans le 5ème arrondissement de Paris.

Sugarplum est une petite boutique rue Cardinal Lemoine. 

En y pénétrant, on a tout de suite été séduite par l’atmosphère cosy qui s’en dégageait. Les vendeuses ont été adorable et sont bilingues français/anglais, donc si vous souhaitez tester un peu votre niveau d’anglais, n’hésitez pas.

On a opté au final pour une place en terrasse, le soleil jouait à cache à cache, mais pas grave, au mois de juin, pas de raison de se planquer à l’intérieur.

Avant cela, il a fallut faire notre choix. Le moment le plus difficile. Si les boissons sont décrites à la craie sur le tableau noir, les gâteaux sont présentés au comptoir.

Il faut reconnaître que le thé n’est pas donné. 8.5€ pour deux personnes pour un thé Lady Yang (rose, litchi et thé vert) et au final au bout de deux petites tasses chacune la théière était vide. Par contre, il faut reconnaître que le service est impeccable, vu qu’on a demandé à remettre de l’eau chaude dedans et qu’elles ont acceptés de nous la remplir à la moitié gratuitement.

Côté gourmandises, les prix sont légers contrairement aux calories comprises dans les gâteaux. Au total, pour 18.50 €, on a eu le thé et 4 gâteaux.

Nous avons opté pour un scones à la framboise (ceux à la myrtille n’étaient plus disponibles), un Pecan Pie, une part de Sponge Cake chocolat-caramel et enfin un gâteaux au peanut butter.

Ils étaient tous délicieux, mais il faut bien le reconnaître, au bout d’un moment trop de sucre, tue le sucre et nos estomacs n’en pouvaient plus.

La grande première pour moi était de découvrir le peanut butter. Jusqu’à présent, je n’avais jamais osé sauter le pas. Bon malheureusement, le sucre glace rajouté dans le gâteau a un peu entaché le goût du peanut butter, mais mon premier ressenti est positif et je songe à retenter l’expérience sans fioritures cette fois-ci.

Au final, nous sommes restées deux heures assises à la terrasse à papoter en dégustant nos gourmandises, sans jamais avoir été relancé par les serveuses pour consommer à nouveau.

Enfin pour digérer et éliminer quelques calories (oui, on peut toujours rêver), nous sommes parties dans une longue balade du côté de la rue Mouffetard pour ensuite retourner à Saint-Michel.

Une petite après-midi, entre filles, à Paris idéale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s