Partir ou ne pas partir ? Là est la question…

Depuis quelques temps, une envie de plus en plus oppressante de voyage est en train de grandir en moi. Envie de prendre la fuite de la monotonie du quotidien, mais surtout de la folie parisienne.
Envie de faire de nouvelles rencontres, mais aussi de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux horizons. Envie de m’ouvrir aux autres et de tester mes limites. Jusqu’à présent, mon boulot m’empêchait d’envisager un départ.
Aujourd’hui, cette excuse n’est plus valable vu que je suis plus proche de la chômeuse que de l’employée à temps plein. Alors je me dis que c’est une question d’argent… Et puis, je regarde mes économies et je me dis que je ne suis pas à plaindre. Bon j’en suis pas au point de pouvoir faire le tour du monde, loin de là.
Enfin, je me dis que partir, signifie partir seule. Car oui, je fais partie des célibataires et donc je n’ai pas de compagnon de route attitré. Là faut bien reconnaître que cette excuse est celle qui me bloque le plus. Je sais que partir seule pourrait me permettre de me tester, de me pousser vers l’inconnu.
En réalité, ce que je redoute le plus, ce n’est pas la journée. Je me connais, je sais que je trouverais toujours de quoi m’occuper. Il y a aussi la barrière de la langue… Je me débrouille en anglais, mais je suis du genre à paniquer quand je ne trouve pas mes mots… Mais c’est plutôt la nuit, le fait de me retrouver seule dans une chambre loin de mes proches. Le fait aussi de ne pas pouvoir partager mon émerveillement avec quelqu’un d’autre…
C’est un joli conflit dans ma tête. Je ne veux pas non plus avoir de regret. J’ai envie de me lancer, mais pour le moment je bloque.
Pourtant une personne rencontrée récemment m’a dit que j’étais le genre de personne qui n’arrivait à s’accomplir que dans la complexité et le défi. Je devrais probablement l’écouter et me lancer.
Reste ensuite à savoir pour où ?
J’ai une liste de destination impressionnante, des envies de voyages à n’en plus finir…
Je rêve depuis que je suis en âge d’écrire d’aller à New York : Broadway, Brooklyn, Harlem, Central Park me font rêver.
J’ai envie de retourner au Québec depuis que j’y ai fait un cours séjour dans le cadre de mes études.
Je rêve de faire un Tour de France, car après tout pourquoi parcourir des milliers de kilomètres quand des paysages merveilleux sont à porté de main.
J’aimerai aller en Corse, ma soeur et mon beau-frère me l’ont tellement vendu, que je ne peux pas y couper.
Je me ferai bien les îles grecques, depuis que j’ai vu le film Mamma Mia (on se moque pas), je bave devant ces paysages.
Mon côté geekette et fan de Miyazaki me pousse à vouloir faire un tour du côté du Japon et de Tokyo.
Le Seigneur des Anneaux m’a donné envie de me perdre en Nouvelle Zélande.
L’une de mes meilleures amies m’a fait saliver avec ses photos du Costa Rica.
Londres est mon second chez moi et je n’y ai pas mis les pieds depuis deux ans, le manque est trop important.
Les paysages désertiques, rudes et à couper le souffle de l’Islande m’appellent.
Mes ancêtres espagnols me demandent de venir leur rendre hommage.
Mon amour des beaux-arts m’entraîne vers l’Italie.
Les tortues de mer des côtes mexicaines attendent ma visite…
La chaleur de l’Afrique du Sud me fait de l’oeil.
Bref, j’ai envie de voir le Monde.
Si je rédige ces quelques lignes, c’est un peu comme lancer une bouteille à la mer. Si parmi vous, il y a des voyageurs qui ont connu les mêmes réflexions/doutes que moi et qui se sont lancés, n’hésitez pas à me faire part de vos expériences/conseils/bons plans.
Je vous en serai reconnaissante.
Publicités

9 réflexions sur “Partir ou ne pas partir ? Là est la question…

  1. Tongs et Sri Lanka dit :

    tout comme toi, je me pose des questions sur le fait de partir ailleurs, de prendre le risque… tous les récits de voyage sont assez fabuleux si tu vas sur les forums dédiés aux voyageurs, les gens en reviennent grandis… il faut peser le pour, le contre (il y aura toujours des 2), voir qui gagne et si on est prêt dans sa tête 🙂 par contre être seul, je pense que c'est davantage un atout qu'un inconvénient, car tu vas beaucoup + facilement vers les autres et inversement, ce qui promet encore + de belles rencontres que si tu partais avec un boyfriend aigri qui finirait par te souler ;))bises et bonne journée ! 🙂

  2. Emilie Lefort dit :

    Merci pour ton conseil. C'est vrai que j'ai très envie de me lancer et que l'idée d'avoir quelqu'un dans les pattes pour me freiner ne m'enchante guère… Au final, c'est la peur qui me retient. Mais petit à petit j'y travaille. Je vais commencer peut-être par une destination pas trop lointaine et pas trop longtemps. Une sorte de test 😉

  3. ByM dit :

    j'aimerai voyager aussi dans beaucoup de pays mais là je suis bloquer (niveau argent ) je suis en train de faire un gros voyage cette année pour mes études donc il faut que je patiente. Moi aussi la langue ça me bloque un peu mais je pense qu'il faut se lancer ! Et si tu as peur de partir toute seule, tu peux essayer de partir 3 semaines pour voir si tu te sens bien !

  4. Emilie Lefort dit :

    Merci pour le tuyau. C'est ce que je pense faire. Je viens de découvrir ton bog qui va bien m'être utile pour préparer mon prochain séjour au Québec et aux Etats-Unis 😉

  5. Unknown dit :

    Coucou ! Je suis dans le même cas que toi. Je n'arrivais pas à trouver de compagnon de voyage. J'avais depuis toujours très envie de partir à New York mais j'avais très peur de partir toute seule, surtout que je ne maîtrise pas l'anglais. Mais de toute évidence, si je ne sautais pas le pas, j'allais repousser cette envie encore et encore alors que d'autres envie de voyage me titillaient aussi… Après quelques courts séjours en France, j'ai finalement sauté le pas en partant à New York en septembre dernier et je n'ai aucun regrets ! Pour me rassurer, j'avais prévu tout mon programme de A à Z. Ça s'est super bien passé. New York est une ville très accueillante, on s'y sent en sécurité si on fait attention comme on le ferait chez soi. De mon point de vue, c'est idéal pour un premier voyage en solo. J'ai tout résumé sur mon blog si ça t'intéresse.Tu verras, après le premier voyage, tu te surprendras toi même par le courage que tu auras eu de sauter le pas et tu n'auras qu'une envie : repartir vers les autres contrées qui t'appellent !Forte de cette première expérience en solitaire, je reviens tout juste d'un autre voyage en solo… à Miami 🙂 Et, pour cet été, j'envisage Rio de Janeiro.C'est une citation qui avait un peu contribuée à me faire sauter le pas : "Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n'avez pas faites que par celles que vous avez faites." Mark Twain.Voilà, j'espère que ma petite expérience contribuera un peu à te donner envie de sauter le pas toi aussi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s