Une photo, quelques mots… La musique du coeur

©Kot²

©Kot²

Encore un énième rendez-vous, encore une soirée passée avec un inconnu pour faire plaisir à sa famille, encore une nuit où elle rentrerait seule chez elle… Moda écoutait l’homme qui lui faisait face sans réellement y prêter attention. C’était le troisième ce mois-ci. Depuis qu’elle avait célébré ses trente ans, sa famille et ses amis avaient décidé d’allier leurs forces pour lui trouver un compagnon. Allez savoir pourquoi…

Jusqu’à présent Moda ne s’était jamais plainte de sa vie. Elle aimait son indépendance, le fait de ne pas avoir de compte à rendre à qui que ce soit. Elle appréciait se faire draguer et draguer à son tour si l’homme de son choix s’avérait être trop timide. Elle n’avait pas envie de rentrer dans une routine de vie de couple. Elle ne ressentait pas encore le besoin de fonder une famille. Elle prenait son temps et profitait de ce que la vie avait à lui offrir.
Certes autour d’elle ses amis étaient de plus en plus nombreux à se marier, à avoir des enfants. Le groupe de célibataire l’entourant avait considérablement diminué depuis ces deux dernières années. Puis ses parents commençaient à se poser des questions, s’inquiétaient beaucoup, se demandaient si leur fille chérie ne leur cachait pas quelque chose. Elle avait beau avoir tout fait et dit pour les rassurer, mais rien n’y changeait. Alors, pour ne plus avoir à répondre aux mêmes questions, Moda avait accepté de se prêter au jeu des rendez-vous arrangés.

Le jeune homme lui faisant face ce soir n’était pas si mal, même si ce n’était pas vraiment son type. Il était un brin trop maigrelet à son goût et puis quelle idée de porter un pull large… Il lui parlait. De quoi, elle aurait été incapable de le dire, elle était bercée par la voix d’Aretha Franklin qui s’échappait des enceintes du bar. Miraculeusement, elle parvenait à hocher la tête ou à pousser un léger grognement de mécontentement au moment approprié puisqu’il n’y voyait que du feu. Cela faisait bien deux heures qu’elle n’avait pas dit un mot. Apparemment, il n’était pas gêné d’accaparer la conversation et ne s’inquiétait pas du silence qui lui faisait écho. Il devait prendre cela pour un signe d’encouragement. Moda n’essayait même plus d’établir une stratégie de sortie. Elle laissait faire, elle savait que dans une heure le moment de payer l’addition viendrait. Alors, elle réglera la note, se lèvera et avant même qu’il ait le temps de lui proposer quoi que ce soit, le remerciera et partira. Sur le chemin la ramenant chez elle, Moda remarquera les 12 messages des ses amis demandant des infos croustillantes sur son rencard. Elle y répondra brièvement. Puis de retour dans son quartier, elle s’arrêtera dire bonsoir à son vieux voisin, avant de rentrer s’installer devant une nouvelle toile blanche pour peindre en écoutant Miles Davis.

Alors que ses rêveries lui permettait de tenir bon jusqu’à la fin de ce rendez-vous, quelques notes de saxo venaient lui titiller l’oreille alors que les enceintes du bar étaient redevenues silencieuses. Elle tourna la tête et aperçu de l’autre côté de la vitre un jeune musicien. Elle se demandait si son imagination lui jouait des tours et ne pouvaient détacher ses yeux de lui. Elle n’entendait et ne voyait plus que ce saxophoniste. Elle ne se rendit même pas compte que la voix de son compagnon d’un soir s’était tu. Moda était envoûtée et sans un mot, elle se leva et le rejoignit. Et pour la première fois ce soir, elle n’allait pas hésiter à prendre la parole.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s