Verbe #10

Offrir des opportunités

Offrir de l’amour

Offrir de son temps

Offrir de l’attention

Offrir son sourire

Offrir ses pensées

Publicités

Le brunch de Simone Lemon

Il était temps de tester une nouvelle adresse de Brunch avec ma petite Zazou. Depuis mars, on ne s’était pas vu et le temps commençait à paraître bien long.

Résultat, on a opté, après moults réflexions, pour le brunch buffet de Simone Lemon dans le 9ème arrondissement.

IMG_4084Le principe : Pour 27€, vous avez le droit à un jus de fruits frais, une boisson chaude et un accès au buffet à volonté.

Si sur le papier le tout semble bien tentant et d’un prix raisonnable, le bilan final est moins fameux.

Peut-être sommes nous trop exigeante à présent, mais nous avons été toutes les deux quelques peu déçues.

Le buffet, divisé en 4 zones (entrée, chaud, sucré, viennoiseries/pains), n’offre pas un choix si intéressant que cela. Par exemple pour la zone entrée, on pouvait choisir entre 2 salades vertes agrémentées de quelques légumes, une salade de quinoa, quelques tomates cerises, du fromage, de la charcuterie…

Côté plat chaud, c’était oeuf brouillé, poulet tandori, saucisses entourées de bacon, poêlée de champignons, pomme de terre grenailles.

Pour le sucré, pancake (2 recettes différentes), granola (2 recettes au choix à base de chocolat), fromage blanc, salade de fruits, tartelette citron, tiramisu mandarine, cheesecake orange speculoos, mousse au chocolat ou encore perle japonaise au lait de coco et pistache.  Un peu plus de variété ici et d’innovation dans les recettes.

Vous allez dire que je suis difficile au vu des propositions, mais en réalité ce n’est pas temps les diverses options qui sont ici critiquables. Ce qui est plus gênant à mon goût c’est le manque d’originalité dans les recettes, voir même la qualité des produits choisis. Les fromages (pour deux fans du genre) était bien décevant, les salades classiques, les oeufs brouillés étaient certes bien baveux mais on cherchait le thym annoncé dans la recette, les tartelettes au citron ne faisaient pas particulièrement envie, le fromage blanc avait un sérieux goût de fromage blanc industriel, les viennoiseries aussi nous ont laissés dubitatives et le pain (malgré différentes variétés) ne semblait pas super frais….

Vous l’aurez compris, on a été déçu du rapport qualité prix. A croire que la formulephoto buffet et le rendement en cuisine que cela implique ont impacté l’originalité, la qualité et la fraîcheur des plats. Le label « fait maison » ne fait pas tout.

Pour le même prix, je préfère retourner au Sweet Spot. Pas besoin de manger à volonté pour être rassasiée. Là on est même sortie avec l’estomac un peu retourné. Une digestion bien difficile alors que l’on a pas abusé avec un passage par buffet sans faire déborder les assiettes.

Pour finir sur une note plus positive, on notera que la réservation en ligne est très pratique. J’ai pu réserver ce matin, choisir ma table pour le second service sans souci. L’accueil et l’équipe sont très serviables et souriants. Et les jus de fruits pressés sont très bons.

On ne regrette pas de l’avoir tester, mais on ne conservera pas cette adresse dans notre calepin.

Au suivant !

Simone Lemonhttps://www.simonelemon.com/

Velouté froid d’aubergine

Voici encore une recette « spéciale été » !

Ingrédients : 

  • 1 aubergine bio
  • 1 yaourt nature
  • Oignon rouge bio
  • Huile d’olive bio
  • Herbes fraiches bio

 

Etapes : 

Couper l’aubergine en deux dans le sens de la longueur. Inciser la chair en croisillons.
Assaisonner de sel, poivre et huile d’olive.
Mettre au four 40 minutes à 180°C.

Dans une casserole, faire chauffer une cuillère d’huile d’olive avec un peu d’oignon rouge et les herbes fraîches.
Rajouter la chair de l’aubergine.
Faire mijoter durant 20 minutes avec de l’eau à niveau.

Mettre le tout dans un blender.
Ajouter un yaourt et mixer.

Réserver au frais avant de déguster.

 

Bon appétit !

Mon groove du moment #9

Voici quelques-uns des morceaux qui ont rejoint mon lecteur MP3 ces derniers temps…

J’ai craqué sur le très beau (et flamboyant) clip réunissant Kygo et Ellie Goulding pour First Time.

Placebo marque son retour avec un vidéoclip dénonçant la société de surconsommation et je le trouve apocalyptiquement très bon. La chanson reste assez classique au niveau rythmique pour le groupe et donc pas désagréable à écouter. Life’s What You Make It a un côté un brin répétitif qui, pour moi, m’a fait penser à la mécanique industrielle des Temps Modernes de Chaplin… Des fois, je me demande comment mon cerveau fonctionne pour faire de telles connexions…

Quand Katy Perry dénonce le fait que les hommes considèrent les femmes uniquement comme un morceau de viande à se mettre sous la dent, cela donne Bon Appétit !

Ce clip de Hurts m’a complètement scotché à mon écran. Beautiful Ones montre comment la société peut encore traité ceux qui s’assument mais refusent de rentrer dans un moule dit « conventionnel ».


Plus le temps passe et plus j’apprécie les morceaux signés Clean Bandit. Ils s’associent ici avec Zara Larsson pour une très belle (et rythmée) chanson d’amour sous le nom de Symphony. Le parfait morceau pour clôturer cette sélection.

J’ai relevé le défi gainage de Jfeet !

C’est ma super pote de Lyon, Léa qui m’a invité sur Facebook à participer à un petit défi.

Le défi gainage de Mister Jfeet durant tout le mois de juillet. Après avoir invité les Running Roses à me rejoindre, j’ai réalisé mon premier chrono.

Autant vous dire que faire son max en gainage planche le lendemain d’une séance de cross training intensive ça pique sévère. Tout mon corps tremblait.

J’ai tout de même tenu 90 secondes.

A partir de là, le programme de la première semaine était de faire des séries de 3 répétitions de notre max divisé par 2 avec 30 secondes de repos entre chaque planche.

Les courbatures ont disparu peu à peu dans la semaine et finalement j’ai pu faire des séries de 3 x 1 minutes avec 30 secondes de pause, au lieu des 45 secondes par planche de prévu.

Je reconnais tout de même que la 3ème série se faisait en tremblant et les coudes commençaient à souffrir. Mais avec les filles et les encouragements de Jfeet à chaque résultat posté sur la page de l’événement, impossible de lâcher.

La semaine 2, on est passé à 5 séries de notre max divisé par 3. J’aurai donc du faire du 5 x 30 secondes, je me suis cependant directement lancé dans du 5 x 40 secondes. Samedi 15 juillet, le temps de faire un nouveau max est arrivé. Résultat, je suis à présent capable de tenir 2’57 »52 »’.

J’aurai même pu faire mieux si mon tapis n’avait pas tendance à glisser. Il est vraiment temps que je m’en offre un autre… et anti-dérapant cette fois.

Reste plus qu’à se lancer dans la semaine 3… Le planning : 2 séries de 1min30 + 3 séries de 1 min. Et bien ça pique tout ça. Mais c’est toujours une belle victoire que d’aller au bout de ce genre de défi.