Pique-Nique entre adultes consentants

Les beaux jours sont bel et bien là.

Le temps de flâner au soleil, de passer plus de temps dehors que dedans et surtout le moment de sortir le panier à pique-nique.

Histoire de changer un peu du rituel saucisson, baguette, chips et rosé (je crois que le mélange me donne une légère nausée), Passage du désir (et oui encore eux) propose un panier pique-nique à réserver aux + de 18 ans.

panier-Nik-Nik-Callvin-8381_1_1481556439Au programme de votre déjeuner sur l’herbe : Des préservatifs (car oui, même sous la chaleur on sort couvert les amis), une huile de massage (à éviter d’utiliser dans votre salade) et un petit vibromasseur pour encore plus de plaisir. Le tout dissimulé (pour un temps) dans un petit panier « nique-nique ».

Ce que je trouve marrant ceux sont les capotes, toutes sur la thématique de la « bonne bouffe ». La petite bouteille d’huile de massage a le même design qu’une mignonnette d’alcool. Attention, à ne pas vous tromper en vous servant de quoi boire…
Enfin, histoire de rester subtile (et classe), le vibro prend la forme d’un rouge à lèvres. Il pourra ainsi trouver sa place dans votre sac à main le reste du temps…

Si avec cela, vous ne passez pas un après-midi fort plaisant, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Bon, au cas où, pour faire monter la température encore d’un cran, je vous propose d’agrémenter l’apéro avec un petit jeu de grattage. Ne vous attendez pas à gagner le million, mais les plus chanceux(se) pourraient bien atteindre le 7ème Ciel.

Enfin, pour celles qui, malgré tout cela, feraient chou blanc.
Déjà, dites-vous que c’est pas plus mal, parce qu’un type qui vous rejette après tous cesBruce-cover-800-8205_1_1471859341 signaux envoyés, c’est qu’il doit y avoir anguille sous roche. On ne baisse pas les bras et, en attendant de rencontrer « The Man », je vous invite à faire la connaissance de Bruce (ou Robin, dont je vous ai déjà parlé ici)… Il n’a certes pas le physique de Willis, mais ce « mini rabbit » pourrait rapidement devenir votre meilleur plan…

Panier Nique-Nique 29.9€
Jeu de grattage 5.9€
Bruce WonderToys 34.9€
Chez Passage du désir

Mousse de poireaux et d’asperges

Je me suis retrouvée après un passage à mon AMAP avec deux poireaux et 4 asperges… Et aucune idée de plats concrets à faire. Du coup, j’ai improvisé et le résultat est plutôt pas mal.

INGREDIENTS : Pour 4 ramequins

  • 2 poireaux
  • 4 asperges blanches
  • Paprika
  • Entre 10 et 15 cl de crème de soja
  • Fromage à râper (gruyère, cantal ou autre selon votre préférence)
  • 2 oeufs
  • 2 cubes de légumes ou volailles (selon votre préférence)

RECETTE :

Eplucher, laver et émincer les légumes.

Plonger les légumes coupés dans une grande casserole d’eau bouillante avec les 2 cubes.

Laisser cuire 20 minutes.

Bien égoutter et mixer les légumes pour les transformer en purée.photo

Ajouter les œufs, le paprika et la crème à la préparation.

Saler et poivrer suivant votre préférence.

Mixer à nouveau le tout.

Répartir la préparation dans 4 ramequins.

Laisser reposer au frais.

Répartir le fromage râpé sur les préparations avant de mettre au four 20 min à 180°C.

Déguster avec une salade verte.

La Grande Course, mon premier 12km !

2017 est l’année du renouveau. Le début d’un nouveau cycle.

Pour ma part, j’ai décidé de poursuivre sur la voie que j’ai entamé il y a un peu plus de deux ans : Sortir de ma zone de confort, relever de nouveaux défis, oser expérimenter…

Quand le magazine Vital a proposé un concours pour gagner un dossard pour La 1ère édition de la Grande Course du Grand Paris, j’ai décidé de tenter le coup malgré une entorse à la cheville à ce moment là.

L’occasion de me tester et de courir avec d’autres personnes. Courir seule pour se vider 18556007_10156546761894848_624521489231130980_nla tête c’est parfait, mais en équipe ça doit valoir le coup aussi.

A ma grande surprise (et joie), j’ai été sélectionnée. C’est comme cela que le 21 mai à 8h, j »étais sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris entourée d’une dizaine d’autres filles au débardeur rose. La Team Vital était prête à se lancer à l’assaut de cette course écolo et pour promouvoir les JO de 2024 à Paris.

Au lieu des 10km de prévu, les organisateurs ont poussé le vice jusqu’à 12km pour nous offrir une arrivée sur la piste du Stade de France. 2 petits kilomètres en plus pour une sensation géniale en foulant cette piste et en se sentant minuscule au coeur de ce temple du sport.

Une première course qui restera gravée dans ma mémoire et ce, tout spécialement, grâce à la Team Vital. Le groupe du SAS 1h était au top. Drôle, dynamique, et toujours un petit mot pour s’encourager. Courir avec elles à transformer ces 12 km en partie de plaisir. Les coups de mou, on tout de même été présent, surtout quand la chaleur se faisait de plus en plus sentir, mais il y en avait toujours une pour sortir le mot juste, le petit coup de boost dont on avait besoin.

Cette Grande Course :

C’est la file d’attente impressionnante pour les 6 pauvres toilettes au départ. 1h durant laquelle on a fait connaissance et on s’est ambiancé pour les kilomètres à parcourir.

C’est de faire l’équilibriste une fois dans les toilettes sèches pour éviter de choper toutes sortes de microbes.

C’est le passage devant les pompiers en mini-shorts qui nous ont arrosés avec leur lance (sans mauvais jeu de mot).

C’est la quête des fameuses billes d’eau pour s’hydrater sur le parcours (belle arnaque pour les derniers à prendre le départ).

C’est les quelques pas de danse esquissés sur les rythmes latino qui ont rythmés le parcours.

C’est réaliser que courir à plusieurs nous donne des (petites) ailes pour aller un peu plus vite et surtout tenir plus longtemps.

C’est plein d’instantanés qui donnent envie de refaire tout un tas d’autres courses.

C’est foulée la piste du Stade de France et avoir un regain d’énergie pour une dernière accélération.

C’est viser les 1h30 et passer la ligne d’arrivée en 1h18.

18528003_10156553694609848_8393981752959397856_nC’est quelques photos souvenirs, de belles rencontres et des envies de retrouver la TEAM pour d’autres courses.

Concernant le parcours et l’organisation, en dehors de la cata toilettes et du gag des billes d’eau, le tout était plutôt bien fichu. La possibilité de retirer nos dossards en amont était bien agréable. J’ai pu ainsi faire un mini repérage des 4 derniers kilomètres avec mon père qui m’accompagnait ce jour-là. La médaille en bambou est trop belle, ce qui compense le maillot jaune fluo (parfait pour courir la nuit) beaucoup trop grand (possible chemise de nuit). Bien contente d’avoir porté le beau débardeur rose de la Team Vital super bien taillé et agréable à porter. Les animations sur le parcours étaient un peu trop sporadiques à mon goût, mais bien sympa, surtout la musique. Le fait que certaines zones n’étaient pas entièrement fermées au public n’étaient pas très pratique vu qu’on devait slalomer entre les riverains. Le parcours dans Paris même était bien agréable, la partie sur les berges du Canal du côté d’Aubervilliers, nettement moins glamour, tout comme le (presque) final dans les souterrains du Stade de France. Pour la seconde édition, il faudrait peut-être songer à décaler un peu le ravitaillement (4km c’est un peu tôt, surtout quand il en reste 8 à faire sous le soleil) et à l’organiser un peu mieux.

Une chose est sûre pour moi, c’est le début d’une belles séries de courses. J’ai déjà hâte d’être dans le SAS de départ de la prochaine et de voir ce qu’elle me réserve.

Encore un grand merci à Vital et aux membres de la TEAM !

Rendez-vous en juin pour cela.

Journal de bord de mes petits bonheurs #41

  • Courir sous une pluie fine
  • Flâner dans les allées du marché
  • Etre reconnue par la vendeuse de La Vie Claire
  • M’inscrire à un nouveau 8km
  • Remplir l’appartement d’odeur de cuisine (mieux que la peinture de la veille)
  • Me confier à une collègue qui a su trouver les mots justes
  • Profiter du soleil
  • Mettre pour la première fois une robe pour aller travailler et avoir les réactions suivantes : Jalousie de collègues de la gente féminine, Compliments de la gente masculine. Avec au programme plusieurs « Caliente », un « tu es craquante » ou encore mon kiné qui me propose d’observer l’intégralité de mon corps lors de notre prochaine séance…
  • Entendre mon dentiste dire que je ne lui donne pas assez de travail
  • Courir sous la pluie toujours plus vite et avec toujours plus de plaisirs
  • Aller récupérer mon dossard avec mon papa et faire le repérage du parcours à deux
  • Prendre rendez-vous pour mon prochain tatouage.
  • Manger des crêpes en papotant avec M.
  • Passer une après-midi avec mes nièces chéries.

13906620_472320366298232_1299195059389898470_n

Des bonbons pour maman… (ou pas)

Spécialiste de la vente en ligne de bonbons, Bonbonweb vient à votre secours, si comme moi, vous avez une maman gourmande au bec sucré.

Pour l’occasion, j’ai reçu deux produits de leur sélection spéciale Fête des Mômans…

Cette boîte va ravir les mamans qui sont accro au chocolat. 250g de chocolat fourrés de pralinés. Chocolat blanc, noir ou au lait en forme de coeur. Une manière de lui dire « je t’aime » et de satisfaire sa gourmandise. Et puis si jamais vous n’avez pas envie de l’offrir à votre génitrice, il pourra toujours servir de cadeau pour votre cher(e) et tendre.

Si votre maman aime se faire une crise régressive à base de bonbons, je vous conseille cette bonbonnière remplit de sucreries en tout genre. Une cinquantaine de confiseries emballées individuellement à savourer en solo ou à partager avec toute la famille. Il y en a pour tous les goûts : acidulés, sucrés, pétillants… Le plus, c’est de réutiliser la bonbonnière une fois vide pour votre déco ou pour la remplir à nouveau en passant commande sur le site.

La multitude de choix qu’offre ce site ne peut que vous satisfaire. Chocolat, bonbons, petites gourmandises pour la pause café, mais aussi les fameux gâteaux de bonbons qui font toujours mouche lors des anniversaires des plus jeunes.
J’avoue que j’ai craqué sur leur gamme de bonbons des années 80-90. Toute mon enfance. Idéal pour une pause nostalgie et des petits cadeaux clin d’œil.

Ils ont même une page regroupant les bonbons sans gélatine animale et une autre pour ceux sans sucre ajoutés.

Par contre, le tout est à consommer avec modération. N’oubliez pas de manger sainement et de faire du sport pour vous autoriser un écart de temps à autre…

La Bonbonnière bonbons gourmandshttp://www.bonbonweb.com/nouveautes/18063-bonbonniere-bonbons-gourmands-50-pieces.html

Le coffret douceurs chocolatéeshttp://www.bonbonweb.com/douceurs-chocolatees/17987-boite-coeur-praline-aux-3-chocolats-250g.html

Bonbonweb : http://www.bonbonweb.com/

Facebook Bonbonweb

Jus de pomme et cidre à gogo chez Le Coq Toqué

Lors du Salon Vivre Autrement qui a eu lieu mi mars au Parc Floral de Paris, j’ai découvert tout un tas de producteurs bio, vegan, respectueux de la Nature… Bref tout ce que j’aime et que je souhaite défendre.

Le stand du Coq Toqué a immédiatement retenu mon attention d’un point de vu visuel. Franchement, sans leur charte graphique, je pense que je serai passé devant en me disant, encore un producteur de jus de pomme.

Et là ! BAM ! Des étiquettes qui claquent avec des illustrations géométriques, épurées et bleu/blanc/rouge (un brin chauvin mais dans certains cas, c’est tout bon).

Alors, j’ai regardé d’un peu plus près… Et là, que vois-je ? Des jus de pomme mariés avec du Basilic, de la Menthe Verte, à la Violette, au Jasmin, à la Rose…. Argh n’en jetez plus, la coupe est pleine ! Je ne sais pas où donner de la tête tant ses mariages de saveurs me font saliver. Sans compter, qu’à côté, il y a leur gamme de cidre… Là c’est la gentille alcoolique qui sommeille en moi qui se réveille.

SAMSUNG CSCMais bon, je reste raisonnable et je me contente de déguster 3 jus avant d’en acheter 3 bouteilles (1 pour ma partenaire de la journée et 2 pour moi).

Les mélanges sont subtils. On sent bien tous les arômes en bouche sans que l’un prenne le pas sur l’autre. Le jus désaltère à la perfection et n’est pas trop sucré.

Ici que du naturel ! En plus d’être made in France (made in Normandie même), c’est ce qui m’a donné envie d’acheter et de les soutenir (bon, ok, les deux vendeurs sur le stand étaient craquant, mais cela ne fait qu’ajouter une plus value à leurs produits).

Derrière cette marque, Timothée et Jean-Marie, deux normands, qui se sont lancés en 2015. Leurs jus et cidres sont biologiques, sans sucre ajoutés, sans arômes artificiels. Et le tout est un régal.

Pour ce premier achat, j’ai opté pour une bouteille Pomme Basilic et une seconde Pomme Menthe Verte.

J’ai déjà pour objectif de tester le Pomme Violette (pas disponible sur le stand et la violette c’est une de mes plantes comestibles favorites), Pomme Jasmin, Pomme Rose. Côté cidre, leur trois recettes me font de l’oeil : La cuvée du patron, parce que c’est du brut et j’adore le cidre brut ; Ceux à la Bergamote et Canneberge titillent mes papilles et ma curiosité.

Pas de vente en ligne pour le moment. Et pour moi, il faudra que j’aille sur Paris pour les trouver chez un de leurs revendeurs, à moins de les croiser sur un prochain salon…

Le Coq Toquéhttp://www.lecoqtoque.com
Facebook : https://www.facebook.com/lecoqtoque
Instagram : https://www.instagram.com/lecoqtoque/